Le marché de la rénovation de l’habitat pesait en 2017 selon les chiffres de la FFB, plus de 40 milliards d’euros et représente environ un tiers du marché du bâtiment.

Qui n’a pas déjà eu de grands (ou petits) projets de rénovation d’intérieur et s’est retrouvé à disséquer des dizaines de devis et sans personne pour les accompagner de A à Z ? Placeshaker cherche à révolutionner ce marché et à offrir une expérience sans maux de tête pour les particuliers.

Secteur en plein développement, il joue également un rôle important dans la transition énergétique visée par le gouvernement et est d’ailleurs fortement boosté par les lois s’y référent, qui fixent des niveaux élevés de performance énergétique à atteindre.

Interview de Misha Sarkissian, CEO et fondateur chez Placeshaker

Quelle est l’activité de Placeshaker ?

Depuis maintenant 3 ans, la société révolutionne l’approche des travaux de rénovation en améliorant la gestion des activités travaux des professionnels.

Avec Place Rénovation, l’équipe a développé une offre pour les projets complexes et les rénovations de logements entiers. Ils interviennent pour tous les chantiers, de la rénovation complète d’un appartement jusqu’à l’extension pour la surélévation d’une maison.

Profitant d’une organisation très digitalisée et performante, les particuliers peuvent désormais compter sur un pilote de chantier et un chef d’équipe pour les accompagner durant toute la durée de leurs travaux. Un concept parfait pour un rendu sans surprises.

C’est en se basant sur la technologie de “Articho”, le logiciel unique créé par l’entreprise, qu’il propose une offre sur mesure. Ce logiciel de gestion de chiffrage et de chantier est dédié à tous les acteurs du bâtiment qui souhaitent améliorer la gestion de leur activité travaux.

Placeshaker c’est :

  • 1700 chantiers effectués depuis le début de l’aventure, dont 1300 depuis un an
  • Une équipe de 24 personnes
  • 280 sous-traitants
  • Un accompagnement en IDF, Poitiers et Nice

Les points forts de l’offre ?

Sans hésiter, la digitalisation complète des processus et des services qui permettent une meilleure réactivité auprès des particuliers. L’impact a une grande incidence également sur le prix du devis final.

L’accompagnement et la réactivité de nos équipes sont certainement les gros plus de l’entreprise et le point le plus cité dans les retours clients.

L’implantation dans les villes de Nice et Poitiers a servi à prouver que la solution peut être utilisée en milieu rural comme urbain. Dans tous les cas, les équipes de Placeshaker sont disponibles et 100% efficaces.

Quels sont vos challenges pour 2020 ?

Même si dans beaucoup de secteurs les roadmap ont été bouleversées, les plans pour l’entreprise de recruter des nouveaux pilotes (alias conducteur de travaux) et augmenter le nombre de chantiers n’ont été que repoussés.

Ce qui n’a pas changé c’est la réactivité des équipes avec la réception pour le futur client d’un devis sous 48h et un accompagnement toujours plus humain. Le pourcentage de litiges se situe entre 2 à 4% quand la moyenne du marché avoisine les 50% (chiffre de la FFB 2017).

Les objectifs pour 2021 sont d’ouvrir le sud-ouest puis le sud avec Nice et Toulouse avec des bureaux et des salariés sur place.

Comment gérez-vous vos recrutements ?

Ils ont une RH en interne et ont la chance d’être beaucoup sollicités. Pourquoi faire appel à un cabinet spécialisé ? Car ils n’ont pas le temps de tous les rencontrer (le choix du roi).

Leur équipe de devs est gérée par un CTO cubain et qui, grâce au réseau qu’il a développé, recrute des spécialistes du pays.

“Avoir un environnement cosmopolite ajoute beaucoup à l’équipe et nous faisons confiance à 100% à notre CTO”.

3 mots pour décrire Briks ?

Le cabinet de recrutement Briks est dans le même état d’esprit que notre entreprise : un accompagnement 100% humain. C’est la grosse différence qui change des gros cabinets de recrutement et qui ne permet pas une qualification très précise dans la typologie de profil. Briks a su comprendre les besoins de Placeshaker et y répondre. Depuis le début de la collaboration, c’est 3 chargés d’affaires recrutés.

“Nous sommes très contents de la qualité des profils reçus et engagés ! Et puis Pierre est en plus super sympa”, ajoute Misha.