Interview avec Clément Henry, CEO et co-fondateur de Solen

Le marché de la proptech se développe petit à petit – même si les innovations sur le secteur se font désirer. Un sujet que 3 ingénieurs, sortis du programme d’entrepreneuriat d’HEC, ont voulu creuser. Créée il y a 4 ans, la société Solen a vu le jour pour aider les futurs acheteurs et constructeurs.

Critères de choix pour les investisseurs, la luminosité et l’ensoleillement sont parfois difficiles à déterminer lors d’une visite. De nombreux articles le placent même en troisième critère, juste après le prix et la localisation.  

L’algorithme de Solen permet de mesurer à la fois le taux d’ensoleillement et de luminosité d’un appartement, n’importe quel jour de l’année et à n’importe heure. 

L’application a aidé bon nombre d’agences immobilières pour vendre des biens aux particuliers et a un potentiel extraordinaire sur le secteur du BTP, avec les constructeurs avant la réalisation même des chantiers.

L’application a séduit des promoteurs, qui peuvent ainsi ajouter ces informations à leurs produits – Solen sachant calculer la luminosité des locaux à partir de leurs plans.

La luminosité est un critère important dans la construction, nous venons de le voir. Tout le monde le sait, seulement personne ne s’y était encore vraiment intéressé. Important donc, mais pas quantifié.

Solen, c’est un “travaille quotidien avec des agences immobilières et des promoteurs immobiliers”, raconte Clément Henry – CEO et co-fondateur de la société.

Ils travaillent en amont avec les architectes sur plus de 100 programmes déjà mis en place.

Même si c’est un des critères les plus important, personne n’avait jamais vraiment exprimé le besoin, donc a part la presse et l’intérêt du grand public. 

La principale difficulté était de comprendre assez vite comment fonctionnait une agence immobilier et comment les convaincre d’intégrer un produit à leur catalogue. Produit qui au final s’est révélé fort utile.  

“La construction est une industrie assez traditionnelle et conservatrice, mais les mentalités changent peu à peu, les nouvelles technologies sont acceptées – en revanche elles ne sont pas encore complètement adoptées.”

“Notre volonté est de devenir un indicateur universel, que Solen soit le réflexe pour les agences, pour les constructeurs qui veulent profiter de la meilleure exposition possible.”