Encore maintenant qualifié d’univers très masculin, le BTP cherche à changer son image et reste un secteur qui offre de nombreuses opportunités professionnelles à des postes très variés pour les femmes. Selon la FFB, elles ne représentaient encore en début 2019 que 12,3% des effectifs dans le bâtiment.

Un chiffre encore timide, mais sur la bonne pente. En 2000, les femmes représentaient seulement 8,6% du secteur. L’augmentation met en avant le commencement d‘une nouvelle ère dans le bâtiment. Grâce à la politique volontariste de la FFB depuis les années 2000, la féminisation des équipes se poursuit dans tous les métiers du bâtiment.

Chez Briks, cabinet de recrutement spécialisé dans le BTP, 29% de nos placements sont des femmes. Cette sous-représentation persistante peut s’expliquer par une méconnaissance des métiers du secteur. Tendance que l’on souhaite continuer à faire évoluer, en recrutement et sur le marché.

Une féminisation du bâtiment 

Depuis les années 1990, la féminisation du bâtiment se développe mais c’est surtout dans la catégorie des cadres que la proportion progresse le plus rapidement. Elles étaient en 2018 de 19,4% contre 18,4% en 2017.

En formation initiale, plus le niveau est élevé, plus le nombre de femme augmente selon la FFB.  Elles représentent désormais 45,8% des employés et techniciens mais seulement 1,5% des ouvriers. Nous pouvons observer que plus d’une entreprise sur deux ont, à leur direction ou codirection, des femmes.

Des communautés spécialement dédiées pour les femmes dans le bâtiment 

La FFB soutient et accompagne les dirigeantes et co-dirigeantes du Bâtiment, souvent engagées dans l’entrepreneuriat au féminin. Elles peuvent ainsi se retrouver au sein de l’un des 94 groupes Femmes dirigeantes de la FFB. Au total, ce sont 3 000 dirigeantes et codirigeantes qui se réunissent pour s’entraider. 

Ces femmes sont majoritairement tournées vers les métiers de la gestion, des ressources humaines, de la communication ou encore de la relation client. Des postes essentiels au bon fonctionnement d’un chantier. 

L’objectif ? Étendre leur réseau professionnel, rompre l’isolement, mutualiser les bonnes pratiques et se perfectionner dans leur métier. La communauté les prépare à l’exercice de mandats professionnels et interprofessionnels ainsi qu’à la vie syndicale.

Pour citer quelques exemples….

Sensation’elles

En passant par la construction de murs, la rénovation de pièces ou encore par la conduite d’engins, ce rallye a pour objectif de promouvoir la femme dans la construction tout en démontrant qu’elles aussi possèdent la force physique nécessaire pour endosser ces métiers aussi bien que les hommes. 

Ellesconstruisent.fr 

Une plateforme présentant les parcours et le portrait de femmes inspirantes dans le BTP. Qu’elles soient maçonnes, peintres, carreleuses, charpentières, électriciennes ou encore conductrices travaux, elles s’immiscent dans ce milieu et jouent un rôle de plus en plus important.

Le chemin est encore long avant d’atteindre une parfaite parité homme-femme dans le bâtiment. Des acteurs comme la FFB bousculent les clichés et offrent au secteur l’opportunité de se féminiser de plus en plus. 

Et ça fonctionne ! Les mentalités commencent à évoluer, favorisant la mixité dans tous les métiers du BTP, au niveau des fonctions administratives, de direction, mais aussi sur les chantiers de construction ! 

La balle est maintenant dans le camp des entreprises pour attirer plus de femmes et de casser les stéréotypes.