Le secteur de la conception et rénovation de biens immobiliers a peu bougé en 30 ans. Pour les particuliers, c’est souvent un casse-tête – entre les plans de rénovation, trouver un bon chef de chantier ou conducteur de travaux, respecter les délais et le budget… Surtout si l’on est tout seul pour tout coordonner.

Little Worker s’appuie en partie sur les outils numériques pour revigorer un marché vieillissant. La startup est d’ailleurs déjà rentable, après à peine trois ans d’existence.

Chez Little Worker, c’est une offre complète qui est proposée aux français, de la conception à la rénovation. L’entreprise travaille aussi avec des architectes d’intérieur afin de personnaliser au mieux l’espace, voire de le repenser intégralement selon l’envie du client.

Interview avec Eugénie Cuvilly, Directrice Marketing chez Little Worker

Importer les process du BTP aux petits chantiers

Fondée en 2017 par Aurélien Bros et Nicolas Bletterer, anciens ingénieurs de Vinci, Little Worker est une entreprise de conception et de rénovation d’intérieurs qui allie la connaissance du monde du BTP et du numérique.

Composée d’architectes, ingénieurs, développeurs et responsables travaux, l’équipe de Little Worker accompagne à chaque étape les projets des particuliers en combinant la présence physique d’un responsable travaux et le pilotage du projet en ligne.

Leur mission : permettre aux particuliers de gérer leurs projets de rénovation et de les soulager de la complexité et des potentiels maux de tête qui peuvent y être attachés. Little Worker maîtrise toute la chaîne de valeur – de A à Z.

Un modèle qui a fait ses preuves

Plus de 500 chantiers depuis 3 ans, 13 millions de CA réalisés en 2019, une note globale de 4,6/5, une garantie travaux de 10 ans… Quelques chiffres pour montrer le succès de la startup !

Ce que ses utilisateurs apprécient le plus, c’est que Little Worker apporte de la transparence, visibilité et de la confiance dans des projets engageants sur le plan émotionnel. Et tout se fait en interne : les plans de travaux, la commande de matériau… Seule l’exécution des travaux est sous-traitée.

L’avantage par rapport à la concurrence est qu’ils ont le titre de contractant général. Cela les impliquent bien au-delà d’une simple mise en relation.

Quels types de chantiers ?

Pour des chantiers autour de 20.000 euros au minimum (refaire une salle de bain et une cuisine par exemple), jusqu’à des projets nécessitant un volume de travaux de 300.000€.

Pour n’importe quel chantier, il faut compter en général entre 4 et 6 semaines d’études avant de commencer les travaux. C’est là que la startup met en œuvre son expertise.

Éco-rénovation

Leur logistique et la commande des matériaux sont alignées à leurs valeurs écoresponsables.

Little Worker travaille sur toute la chaîne de valeurs, des déchets jusqu’aux économies d’énergies réalisées après finition du chantier.

Les challenges de Little Worker sur les prochains mois

“Nous voulons nous implanter dans les 10 plus grandes villes de France”, Eugénie Cuvilly

Leur priorité est d’étendre leur expertise sur le territoire français afin de devenir le leader de la conception et de la rénovation d’intérieur en France. Avec des agences déjà bien établies sur Paris, Toulouse, Lyon et Bordeaux, les agences de Lille et Nantes ouvriront au premier trimestre 2021.

Et sur leur collaboration avec Briks, cabinet de recrutement spécialisé dans le BTP, Aurélien Pourbaix, Directeur de la production, est ravi : ”après avoir échangé sur nos besoins en recrutement, Briks a su identifier et nous présenter de très bons profils qui ont pu rejoindre l’aventure Little Worker au sein de nos pôles Chiffrage, Études et Conception”.