Étude de salaires 2021 des profils du BTP

Après plusieurs mois perturbés par la crise sanitaire, le dernier trimestre de 2021 marque un retour vers une situation plus normale dans le secteur du BTP. Selon la Fédération Française du Bâtiment (FFB), 2022 sera l’année du rattrapage. Le secteur estime que le secteur continuera à créer de l’emploi, à hauteur de +25 000 postes supplémentaires.

Pour rappel, la filière avait déjà recruté massivement en 2021, avec environ 60 000 postes (+4,8% en un an). On devrait également voir la plus forte hausse des salaires en France, avec +3,6 % (contre 1,7 en 2021).

Côté Bâtiment, le nombre d’emplois en Île-de-France devrait passer de près de 328 000 emplois aujourd’hui à 374 000 en 2024, selon Pôle Emploi. Le besoin en recrutement s’établit à plus de 9 000 personnes par an sur la période, soit 46 000 au total dont 10 000 équivalents temps plein pour répondre à la hausse des effectifs ; 36 000 équivalents temps plein pour compenser les départs à la retraite ou hors de la branche.

Compétences ET FORMATIONS SUR LE SECTEUR

Selon la FFB, près de 153 000 jeunes se forment pour intégrer les métiers du BTP. Si le recrutement a particulièrement augmenté ces dernières années, il en est de même pour les aptitudes attendues : de la multi-compétences à la connaissance des nouveaux modes d’organisation, en passant par l’approche des nouveaux types de matériaux.

C’est ainsi que la formation – initiale et continue – est essentielle pour acquérir, maintenir puis développer de nouvelles compétences, polyvalentes ou très spécialisées. Elles sont nécessaires à l’adaptation rapide des entreprises.

TRANSITION DIGITALE : LE SECTEUR DE LA CONSTRUCTION (TOUJOURS) EN
RETARD

Beaucoup d’études ont révélé encore maintenant un retard de la filière dans la transition digitale, que ce soit dans l’investissement dans les technologies ou le recours à la maquette numérique (BIM), comparé à d’autres secteurs qui ont pris le tournant plus rapidement, comme l’industrie ou la finance. Selon Batiweb, seulement 42 % des TPE-PME du BTP estiment que la digitalisation est un enjeu important, mais 61 % des entreprises du BTP considèrent que la digitalisation peut fortement contribuer au dynamisme économique des territoires.

Qui dit retard dit une moindre productivité et rentabilité pour les entreprises. Cette transition est surtout indispensable à l’avenir du secteur, notamment pour répondre aux besoins en construction, alors que la population mondiale augmente, et que plus de 68 % devrait habiter en ville d’ici 2050.

Notre méthodologie

Notre étude s’appuie sur l’ensemble des recrutements réalisés pour nos clients en 2021 en Ile-de-France, les recherches et entretiens menés par nos consultants spécialisés, ainsi que l’analyse précise de notre base de données. Nous avons traité les données récoltées en tenant compte des écarts-types et des données aberrantes.